un bébé qui tient un biberon

Lait maternel ou lait infantile : lequel privilégier pour l’alimentation du nourrisson ?

Après l’accouchement, l’une des plus grandes préoccupations des mères est sans doute de savoir comment préserver la santé et assurer la croissance physique de leurs bébés. Il faut dire que le lait constitue généralement le premier mode d’alimentation auquel elles font recours. Si le lait maternel est recommandé par l’OMS, les laits infantiles demeurent aujourd’hui une véritable alternative pour l’alimentation des nourrissons. Quelle option faut-il alors choisir ?

Le lait maternel, un incontournable pour les nouveau-nés

Le lait préélémentaire est l’aliment de référence pour le nourrisson. En effet, de la tétée jusqu’à un certain temps donné, sa composition s’améliore progressivement pour répondre aux divers besoins du nouveau-né. De plus, ce type de lait constitue une forme naturelle par laquelle la mère transmet les substances nutritives contenues dans ses aliments à l’enfant. Ce dernier est alors soumis indirectement à un régime alimentaire riche et diversifié.  
Un autre avantage du lait maternel est qu’il renferme un arsenal d’anticorps spécialement produits pour fournir à l’organisme infantile une protection efficace contre les infections et affections chroniques, comme il est possible de le voir sur picot lait avis. Par ailleurs, il n’y a pas que le bébé qui bénéficie des bienfaits du lait maternel. La mère profite également d’un effet indirect en ce sens que le fait d’allaiter accélère sa récupération après l’enfantement et la préserve de certaines maladies telles que les cancers ovariens et mammaires.

Le lait infantile comme alternative au lait maternel

Certes, l’allaitement maternel constitue le mode de nutrition le mieux adapté aux nouveau-nés. Cependant, certaines mères n’éprouvent pas le désir d’allaiter leurs bébés. D’autres, même si elles en ont envie, ne le font pas en raison de divers facteurs. Dans tous les cas, la situation les amène souvent à recourir aux laits infantiles. Il s’agit en réalité des produits artificiels spécialement adaptés aux enfants. Ils sont minutieusement préparés de sorte à offrir au bébé toutes les substances nécessaires pour sa croissance normale et sa bonne santé.
En général, les compositions ne sont pas toujours les mêmes. Pour opérer le meilleur choix, il faudra plus se baser sur l’âge de l’enfant. Si ce dernier a moins de 6 mois, il lui faut un lait 1er âge, lequel est produit à base du lait de vache. Sa contenance est quasiment la même que celle du lait maternel. Sur le marché, ce type de lait prend la forme de poudre qu’il faut associer à l’eau avant de le faire consommer par le bébé.

À voir  Chambre de bébé de style Safari : donner un air d'aventure à votre intérieur

Pour les enfants ayant entre 6 mois et 1 an, le lait 2ème âge est beaucoup plus recommandé. Bien entendu, la composition de ce produit connaît légèrement de modifications par rapport au premier. Toutefois, il faudrait s’assurer que le bébé prenne au minimum un repas au quotidien. Par ailleurs, le lait de croissance est particulièrement adapté aux bébés de plus de 1 an. La teneur respective en fer, en vitamine D et en acides gras est plus importante que celle du lait de vache.

Tim

Que faut-il retenir ?

En définitive, le lait maternel est la forme de nutrition idéale pour le nourrisson. Néanmoins, il est possible d’opter pour un lait artificiel en vous basant notamment sur l’âge de votre enfant et en consultant au préalable un spécialiste de santé infantile. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *