Bébé qui pète beaucoup : faut-il s’inquiéter ?

Les « prouts » à répétition que fait votre enfant résultent la plupart du temps du fait que son appareil digestif n’est pas encore suffisamment développé pour bien digérer certaines substances alimentaires. Un bébé qui pète beaucoup : panique ou sérénité ? Voici ce que vous devez faire.

Un bébé qui pète : quelles en sont les causes ?

Tout parent surveillant la croissance de son enfant peut à juste titre s’inquiéter lorsqu’il constate que celui-ci émet « trop » de gaz. Cependant, la réalité est que tous les bébés pètent mais certains peuvent le faire plus que d’autres. Les médecins disent même que le bébé est libre de péter autant qu’il veut pourvu que l’émission de ces gaz ne s’accompagne pas de douleurs et de pleurs. Si tel est le cas, vous avez de quoi vous inquiéter puisque cela pourrait être le signe d’un dysfonctionnement du tube digestif de votre nourrisson. Un nourrisson est libre de péter jusqu’à 20 fois en une journée. Cela vous étonne, n’est-ce pas ?

Les raisons à la base des pets répétés chez un bébé peuvent être diverses et variées. L’une des plus fréquentes est liée au processus de digestion des constituants du lait maternel, notamment le lactose. Ces constituants sont aussi présents dans le lait en poudre que vous donnez à votre enfant. Sa dégradation peut conduire à la formation de gaz intestinaux.

Les pets de bébé peuvent aussi être un signe d’adaptation de son système digestif à la nouvelle alimentation solide à laquelle vous le soumettez. Par ailleurs, que ce soit l’adulte ou l’enfant, lorsque vous prenez certains types d’aliments comme les légumes crucifères dont les choux, vous allez avoir tendance à produire des gaz.

L’intestin possède en effet des bactéries qui vont permettre la dégradation des sucres contenus dans le lait dont l’enfant se nourrit. Cette dégradation résulte en l’émission de gaz. De plus, selon son organisme, le nourrisson peut être particulièrement allergique à certaines substances (dont les protéines) du lait de vache. Lorsqu’il en prend, son système digestif peut réagir par la production de ces gaz.

Si vous avez d’autres questions : n’hésitez pas à avoir toujours avec vous un livre pour jeune maman, pour ne jamais être perdu.

Que faire lorsqu’un bébé émet trop de gaz ?

Lorsqu’un bébé pète, cela devrait être sans douleurs, de façon la plus normale possible. Si cette production de gaz est suivie d’inconfort chez le petit enfant, cela peut signaler des troubles digestifs à son niveau.

  • Intolérance alimentaire ?
  • Colique du nourrisson ?
  • Grandes quantités d’air avalées ?

La première chose à faire dans ce cas est de revoir la disposition de l’enfant lorsque vous le nourrissez. S’il avale trop de bulles d’air, cela peut résulter par la suite en l’émission de ces gaz. Ainsi, qu’il soit au biberon ou au lait maternel, veillez à limiter le flux d’air qu’il avale en le positionnant de façon appropriée. Vous pouvez l’amener à roter et a ainsi éliminer le gaz de l’air qu’il aurait avalé. Vous réduirez ainsi les pets.

Notez aussi que la taille de la tétine du biberon peut conduire l’enfant à avaler plus d’air qu’il n’en faut. Veillez donc à en prendre à la bonne taille. Une tétine trop petite le conduira à avaler beaucoup d’air.

Si vous êtes certaine de nourrir l’enfant comme cela se doit mais qu’il émet toujours plus de gaz avec des douleurs, vous pouvez consulter votre pédiatre. C’est un mal relativement répandu chez le nourrisson et les touchant dès leurs tous premiers jours.

Il est possible que le bébé ne soit pas atteint de coliques mais souffre d’intolérance alimentaire. Vous devez juste revoir son alimentation sur conseil de votre pédiatre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.