Un homme et une femme

Homme qui abandonne femme enceinte : comment y faire face ?

Toute séparation est éprouvante pour celui ou celle qui la vit. Elle est encore plus pénible et dure à supporter pour la femme en gestation. En plus de ressentir de l’amertume, les changements hormonaux peuvent l’empêcher de rester saine d’esprit pendant cette période. Que faire pour franchir cette dure étape afin de mener sa grossesse le plus sereinement possible ? Découvrez ici quelques conseils et mesures à prendre pour avoir une grossesse paisible sans sombrer dans la dépression.

Surmontez cette douleur plutôt que de souffrir dans une relation difficile

En dépit de cette douloureuse épreuve qui vous paraît actuellement insupportable, il faut que vous fassiez votre deuil de cette vie idéale de papa, maman et bébé. Si cette rupture était inévitable, il y avait malheureusement une raison à cela. De la méfiance, le manque de communication, une chose est sûre, votre couple était déjà mal parti.

Créez votre système de soutien

Contactez les personnes qui vous sont chères et sur lesquelles vous pourrez vous appuyer tout au long de votre grossesse et au-delà. Vous aurez peut-être besoin de vous tourner vers ces amis ou ces parents pour obtenir du soutien. Ceux-ci peuvent vous accompagner à vos rendez-vous chez le médecin, vous assister en cas de problèmes médicaux ou personnels. De plus, ils peuvent agir comme des confidents quand vous avez besoin de vous défouler et d’évacuer votre stress.

Rencontrez d’autres mamans célibataires

Bien qu’il soit important de constituer un système de soutien de base, envisagez également d’entrer en contact avec d’autres futures mamans qui vivent seules leur grossesse. Rejoignez un groupe local de familles monoparentales. Vous pourrez échanger avec eux et discuter des problèmes liés à la grossesse.

Demandez l’aide de professionnels

Il est vrai que chaque femme réagira à sa guise et saura se donner toutes les chances de franchir cette difficulté. Mais d’autres ne veulent plus subir cette maternité, car elles culpabilisent pour le départ de leur partenaire. Or, ces femmes oublient qu’un homme qui abandonne femme enceinte a ses propres, même si elles semblent inconcevables. Le risque, dans ce deuxième cas, est que la future mère devienne dépressive puisqu’elle vit mal sa maternité.

En effet, les futures mamans sont également touchées par ce mal, dont les conséquences néfastes durant la grossesse et pour l’enfant sont désormais connues. En cas de difficulté liée à la situation, il est conseillé à ces futures mères de consulter un gynécologue qui saura détecter leur fragilité psychologique pour une prise en charge rapide. En dehors de ce suivi médical, les médecins peuvent aussi être à l’écoute des futures mamans afin de les renvoyer vers un psychologue de maternité.

Recourez aux aides pour femme enceinte célibataire

Au-delà des aspects émotionnels éprouvants, il arrive que certaines futures mamans seules rencontrent des soucis financiers, notamment lorsqu’elles sont étudiantes. Alors, de quelles aides disposent les femmes enceintes ?

Lorsque vous possédez de faibles ressources, sachez que vous pouvez demander le Revenu de Solidarité Active (RSA). Cette aide est calculée selon la nature de vos revenus ou de vos ressources. Il peut vous être versé pendant votre grossesse, et ce, bien que vous votre âge soit inférieur à 25 ans. En outre, vous pourrez demander l’Aide Sociale à l’Enfance. Elle vous accordera donc une indemnité au début de la maternité.

Après l’accouchement, une prime de naissance d’une valeur de 923,08 euros vous sera versée ainsi que l’allocation mensuelle de 184,62 euros. Par ailleurs, si le papa n’élève pas l’enfant avec vous, une allocation de soutien familial vous sera versée mensuellement à raison de 100,08 euros par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.